MOZAMBIQUE : 60 000 sinistrés suites à de nouvelles violentes pluies et vents

Le directeur de l’institut national de gestion des catastrophes naturelles (INGC) du Mozambique a annoncé ce mercredi 11 mars le bilan de près de 60000 sinistrés qu’a fait les fortes pluies et vents survenus ces jours-ci dans le nord du Mozambique.

En effet, depuis le mois de Janvier dernier, le Mozambique a été violement secoué par une pluie causant de nombreux dégâts. Une inondation qui a même frappé le pays voisin. Alors que le gouvernement est encore entrain de secourir les victimes, voilà que depuis quelques jours, de violentes intempéries frappe le nord du pays.

Après ces violentes intempéries, l’heure est au bilan. Plutôt le porte-parole du gouvernement, M. Mouzinho Saide indiquait un bilan partiel d’environ 11 000 habitations détruites dans la province de Nampula et 1200 autres à Cabo-Delgado.

Ensuite c’est autour du responsable des opérations de secours, M. Joao Ribeiro, de rassurer en informant qu’il n’y avait pas eu de morts durant ces violentes pluies mais qu’elles ont affecté près de 60000 personnes. Qui ont tout perdu malheureusement.

L’on se rappelle cependant que le mois dernier une épidémie de cholera avait frappé cette population mozambicaine du faite de la haute saison de pluies et que c’était d’ailleurs la période la plus élevée de la saison des pluies alors les autorités pensaient avoir dépassé le plus difficile.

Ces nouvelles intempéries viennent donc réduire l’effort des autorités à lutter contre les désastres causés, les voies de communications et les lignes d’électricités saccagées. Or déjà on note depuis un mois le manque d’électricité et d’énergie dans cette partie du pays, à savoir le Nord. Qui est même coupé du sud après les pluies de janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.