Attaque inédite de l’EI contre un bateau de guerre égyptien

La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi une attaque « au missile » contre un bateau de la marine militaire  égyptienne au large de la péninsule du Sinaï, une attaque inédite qui ouvre un débat national sur la sécurité maritime dans le pays des pharaons.

Dans un communiqué publié sur Twitter, le groupe « Province du Sinaï », qui a fait allégeance à l’organisation de l’Etat Islamique basée en Irak, a affirmé que ses combattants ont ciblé à l’aide d’un  missile téléguidé à distance, un bateau de la marine de guerre égyptienne. Le texte du communiqué a été accompagné de plusieurs photos montrant le missile antichar téléguidé frappant le navire provoquant une grande explosion dans le navire de guerre.

C’est le portail web américain SITE, spécialisé dans le terrorisme qui diffusé en premier, l’information de cette attaque. Le bateau de la marine égyptienne qui a été ciblé par le missile est une frégate militaire qui effectuait en mer une mission de reconnaissance routinière. Le missile a été tiré depuis la péninsule du Sinaï et plus précisément au Nord de la ville palestinienne Rafa, à la frontière avec la Bande de Gaza. Les autorités égyptiennes ont affirmé qu’aucun des membres d’équipage du bâtiment n’a été tué suite à cette nouvelle attaque au Sinaï.

La région du Sinaï est le théâtre de nombreuses attaques menées par les groupes terroristes de l’Etat Islamique. Cependant, depuis le début de la guérilla lancée par la secte islamique contre les forces de l’ordre égyptiennes, il y a quelques mois, les attaques terroristes se limitaient à des offensives contre des cibles terrestres, dont des bases militaires égyptiennes qui ont été visées par une récente offensive armée des djihadistes. Des voitures piégées et des kamikazes sont le plus souvent utilisés par les terroristes de l’EI. Toutefois, aucune attaque en mer et à l’aide d’un missile téléguidé, n’a été signalée dans les annales du terrorisme en Egypte. En revendiquant cette nouvelle attaque terroriste, la mouvance djihadiste EI ouvre donc la voie à un nouveau front de combat avec l’armée et les forces de l’ordre égyptiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.