Mali : Une attaque contre la Minusma ratée à Tombouctou

La mission de l’ONU au Mali (Minusma) a fait l’objet d’une attaque manquée, dans la nuit de lundi à mardi à Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali.

Les circonstances de cette attaque restent encore floues. Certaines sources non officielles affirment que ce sont des Casques bleus suédois de la Minusma qui ont tué un kamikaze qui était sur le point de commettre un acte terroriste. Une version confirmée par une source au sein de la Mission de l’ONU.

D’autres sources avancent que le kamikaze s’est fait exploser au passage d’une patrouille de casques bleus, provoquant sa propre mort mais sans faire de victimes parmi les soldats de l’ONU. Pas d’indications pour l’heure sur l’âge et la nationalité du terroriste.

Toujours est-il que, suite à cette attaque manquée, l’alerte est maximale au sein de la Minusma à Tombouctou, où les Casques bleus sont régulièrement attaqués. La dernière agression en date dans cette région, a été commise au début de ce mois à Aguelhok, faisant deux morts et huit blessés parmi les Casques bleus.

Dans son dernier rapport trimestriel sur le Mali, publié le 4 octobre dernier, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a affirmé que les attaques contre la Minusma «ont augmenté, et deviennent de plus en plus sophistiquées et complexes».

Son rapport avait  signifié que ces attaques «n’affaibliront pas la détermination des Nations unies à soutenir le gouvernement malien, les parties signataires de l’accord de paix et le peuple malien dans leurs efforts pour parvenir à une paix et une stabilité durables.»

Le nord du Mali continue à être le théâtre de violentes attaque des groupes terroristes. La signature en mai/juin 2015 d’un accord de paix censé mettre fin aux violences, tarde encore à produire les effets escomptés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.