Egypte: Les Frères musulmans indexés dans l’attentat contre une église du Caire

Les autorités égyptiennes ont accusé lundi les dirigeants des Frères musulmans établis au Qatar d’être les commanditaires de l’attaque perpétrée, dimanche au Caire, dans l’église Saint-Pierre et Saint-Paul contiguë à la cathédrale copte Saint-Marc, qui a fait 25 morts.

Pour le ministère égyptien de l’Intérieur, la confrérie aurait entraîné et financé les auteurs de l’attentat qui a largement endeuillé la communauté copte égyptienne. Les Frères musulmans veulent «créer un conflit religieux à grande échelle», d’après le communiqué du ministère.

L’attentat a été commis par un kamikaze portant une ceinture explosive, a annoncé le chef de l’État, Abdel Fattah AL-Sissi lors des funérailles nationales faites aux victimes lundi. «L’auteur de l’attentat est Mahmoud Chafiq Mohamed Mostafa, il a 22 ans et il s’est fait exploser à l’aide d’une ceinture explosive, ce n’était pas une bombe», a précisé Al-Sissi, ajoutant que quatre complices, trois hommes et une femme, avaient été arrêtés dans le cadre de l’enquête et que d’autres étaient encore recherchés.

«C’est un coup qui nous a fait mal mais qui ne va pas nous briser», a assuré le président, devant des dignitaires civils et religieux, coptes et musulmans. Plusieurs observateurs estiment que la communauté copte soutient le régime du président al Sissi.

Selon Human Rights Watch, depuis l’été 2013, au moins 42 églises ont été attaquées, dont 37 incendiées ou endommagées, ainsi que des dizaines d’écoles, de maisons et de commerces appartenant à des Coptes.

L’attentat du dimanche est intervenu au lendemain de la confirmation par la Cour de cassation de la condamnation à mort d’Adel Habara, un jihadiste condamné pour avoir dirigé une attaque contre l’armée dans le Sinaï. Les jihadistes du Sinaï ont fait allégeance au groupe Etat islamique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.