Ouganda : Total augmente sa participation à 54,9% dans le projet pétrolier du Lac Albert

Le groupe français Total a annoncé, lundi, dans un communiqué, qu’il devient l’actionnaire majoritaire dans le projet de production pétrolière du lac Albert, en Ouganda, en rachetant des parts de la compagnie britannique Tullow.

Le géant pétrolier investira 900 millions de dollars pour acquérir une participation additionnelle de 21,57% auprès de Tullow qui en détient à ce jour 33,3%, à parts égales avec Total et le groupe chinois CNOOC.

Ce montant représente «le remboursement d’une part des coûts passés encourus par Tullow, et qui sera payable en plusieurs échéances, à mesure que le projet sera développé», selon le document du groupe pétrolier.

«A la suite de cette transaction, Total détiendra un intérêt de 54,9% et renforcera sa participation dans ce projet compétitif, ouvrant la voie à la possibilité de l’approuver dans un futur proche», explique le communiqué.

Pour le PDG de Total, Patrick Pouyanné, cité dans le communiqué, «cette transaction conforte Total dans sa position de leader de ce projet et va nous permettre de le faire progresser efficacement en vue d’une décision définitive dans les meilleurs délais pour tirer parti du contexte favorable en termes de coûts de développement.»

Il estime aussi que l’augmentation de la participation de son entreprise dans le projet du Lac Albert est «une excellente opportunité de création de valeur et constitue une opération en ligne (avec) notre stratégie d’acquérir des ressources pour moins de 3 dollars par baril, avec un potentiel important.»

La transaction reste soumise à l’approbation des gouvernements et des régulateurs concernés.

Pour rappel, les réserves ougandaises de pétrole du bassin du lac Albert ont été découvertes en 2006 et sont évaluées à au moins 1,7 milliard de barils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.