Côte d’Ivoire : L’administration appelée à fournir des prestations de qualité à ses usagers

Les autorités ivoiriennes ambitionnent de moderniser l’administration publique avec la mise en place d’une Commission nationale de modernisation de l’Administration (CNMA) qui a été officiellement installé ce vendredi 17 février par le chef du Gouvernement, Amadou Gon Coulibaly.

Au cours de la cérémonie d’installation de cette CNMA, Gon Coulibaly a fait savoir que son gouvernement entend bâtir une administration qui offre des services de qualité.

«l’Administration publique doit avoir une obligation de résultats qui passe nécessairement par la qualité de ses prestations vis-à-vis de ses usagers ; cette qualité devant se traduire notamment par la célérité et l’équité dans le traitement des dossiers, la clarté et la simplification des procédures qui doivent être également mieux connues de nos compatriotes», a-t-il indiqué.

Il a ainsi exhorté les membres de la Commission «à innover sans cesse pour capitaliser les acquis», tout en préconisant les «bonnes pratiques qui ont fait ailleurs leur preuve» et tout en restant à l’écoute permanente des usagers des services publics.

En Côte d’Ivoire, il est courant d’entendre les citoyens se plaindre de la lenteur dans le traitement des dossiers au sein de l’administration. Les autorités s’attendent à ce que la mise en route de la CNMA aide à relever ce défi.

La CNMA a vu le jour depuis novembre dernier. Elle est un organe Consultatif présidé par le Premier ministre. Sa mission principale consiste à réfléchir et à donner son avis sur les questions de la modernisation de l’administration.

Dans ce cadre, elle devra, d’après le chef du gouvernement, fédérer les actions de modernisation administrative engagées au sein des départements ministériels, mettre en commun les meilleurs pratiques de modernisation dans l’administration et proposer au gouvernement les grandes orientations en matière de modernisation de l’administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.