Maroc- Nigeria: Signature de deux méga-projets de Gazoduc et d’industrie des engrais

Le Roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais royal à Rabat, la cérémonie de signature de deux accords portant sur le projet du Gazoduc Nigeria-Maroc et la coopération bilatérale dans le domaine des engrais.
Les grandes lignes du méga-projet de Gazoduc ont ainsi été présentées par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Nasser Bourita. Ce dernier a souligné que ce projet aura un impact positif sur plus de 300 millions d’habitants.
Une fois achevé, le gazoduc permettra d’accélérer l’électrification dans une douzaine de pays ouest-africains et approvisionnera, dans une phase ultérieure, des pays de l’Union Européenne en gaz naturel.
Concernant la coopération dans le domaine des engrais, le Maroc s’engage en plus de la livraison des engrais au Nigeria, de procéder à un réel transfert de savoir-faire en matière de développement de structures de blending, de stockage et de transport.
Le projet du Gazoduc, a-t-il dit, n’est autre que l’expression de la vision commune des dirigeants des deux pays, le roi Mohammed VI et le président Muhammadu Buhari, en faveur d’un codéveloppement durable, agissant et solidaire du continent africain, basé sur une coopération sud-sud.
Conçu par les Africains pour les Africains, ce mégaprojet a encore souligné Nasser Bourita, est l’illustration parfaite de la diplomatie de la parole et de l’action, et une nouvelle concrétisation de la vision du Souverain d’une Afrique maîtresse de son destin et confiante en son avenir.

Pour rappel, le Nigeria a déjà reçu dans ce cadre, un premier lot de 800.000 tonnes d’engrais du Maroc avec l’objectif d’atteindre 2 millions de tonnes d’ici 2019.

Par ailleurs, le groupe Office Chérifien des Phosphates (OCP) est décidé à aider l’Autorité souveraine d’investissement du Nigeria dans ses projets de valorisation des réserves de phosphates dans quatre Etats fédérés du Nigeria le Sokoto, Ogun, Edo et Imo.

Au début de cette cérémonie, le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, a souligné dans une allocution que la conclusion aujourd’hui de ces accords est une preuve de la réussite du partenariat Rabat-Abuja, une réussite à attribuer à la volonté des dirigeants des deux pays d’assurer l’implémentation des projets bilatéraux.

A propos de © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.