L’ancien couple royal espagnol à quelques pas du divorce

L’ex-roi d’Espagne Juan Carlos n’est pas encore sorti de son bourbier royal. Son divorce avec l’ancienne reine serait imminent.

L’ancien monarque espagnol, dont la cote de popularité a fortement chuté suite à l’implication de certains membres de la famille royale dans des scandales de corruption, et après avoir abdiqué en juin dernier, pour céder le trône à son fils Felipe VI, le voila lancé à présent, sur la voie d’un divorce imminent avec son épouse Sofia.

A croire certains médias notamment espagnols et italiens, Juan Carlos serait en même temps, en train de préparer au mariage avec sa maîtresse Corinna Zu. Les deux amoureux auraient été perçus en période estivale, dans une résidence à Tanger au nord du Maroc, qui appartenait à  l’ancien président du gouvernement espagnol, Felipe González, avant d’être rachetée par un saoudien.

D’habitude, chaque année, l’ancien monarque  espagnol se rendait en compagnie de son épouse Sofia, sur l’île de Palma de Majorque, pour leurs vacances d’été dans la résidence qui leur était spécialement réservée.

Mai cette année, rapporte la revue italienne « Oggi », Juan Carlos a failli à cette tradition en restant à Madrid, au moment où Sofia s’était rendue sur l’île en compagnie uniquement de ses petits-enfants.

Selon les rumeurs qui circulent, Juan Carlos et Sofia vont bientôt mettre un terme à leur vie conjugale qui dure depuis 1962. Le divorce sera annoncé officiellement, dans les semaines à venir.

A croire une autre publication italienne « La Republica », c’est l’abdication de Juan Carlos au profit de son fils Felipe VI qui aurait  accéléré sa séparation avec l’ancienne Reine Sofia, précisant qu’ils ne se voyaient pratiquement plus depuis le mois de juillet dernier.

Selon le site suisse Bluewin, Juan Carlos aurait même l’intention, une fois le divorce officialisé, de quitter l’Espagne pour s’installer définitivement en Suisse en compagnie de Corinna Zu. Evidemment les ennuis du grand-père Carlos, ne se comptent plus.

A propos de © 2016 Agence Afrique