RDC : la MONUSCO perd deux Casques bleus dans une attaque des ADF

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a déploré la mort de deux Casques bleus au cours d’une attaque perpétrée, ce lundi 9 octobre, par des éléments présumés des Forces démocratiques alliées (ADF), contre un de ses camps, situé à une trentaine de kilomètres de la ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Plusieurs autres Casques seraient blessés et évacués pour recevoir des soins appropriés, indique le communiqué de la mission onusienne qui précisé que les assaillants ont été repoussés.

La veille, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) s’étaient affrontées aux mêmes ADF, accusées par les autorités d’être à l’origine d’une embuscade tendue contre un convoi de civils en taxi-motos, tuant une vingtaine parmi eux.

Le Représentant spécial du Secrétaire général en République démocratique du Congo, Maman Sidikou a condamné «fermement ces lâches attaques contre la population civile et les soldats de la paix des Nations Unies dans la région de Beni» et a promis la riposte «avec la plus grande fermeté» de la MONUSCO.

La mission de l’ONU a déjà sécurisé la zone où se trouve son camp, ainsi que les localités voisines. Question de protéger et rassurer les populations, ainsi que de contrer d’éventuelles nouvelles attaques de la part des groupes armés. La région qui a connu quelques mois d’accalmie se trouve encore confrontée aux milices qui se livrent sans vergogne aux exactions.

Les ADF sont rebelles islamistes ougandais qui avaient trouvé refuge à l’est de la RDC depuis 1995. Elles sont accusés par le gouvernement congolais et la MONUSCO d’être responsables de la mort des centaines de personnes dans la région de Béni.

A propos de Kinshasa© 2017 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.