Le premier ministre tunisien souhaite repositionner son pays au top des pays exportateurs vers l’UE

Le Premier ministre tunisien, Youssef Chahed a souhaité ce jeudi, que la Tunisie récupère sa place à la tête des pays sud-méditerranéens exportateur vers l’Union européenne (UE), et ce d’ici à l’horizon 2020.

«Le repositionnement de la Tunisie à la tête des pays sud-méditerranéens au niveau de l’exportation industrielle vers l’Union européenne à l’horizon de 2020, c’est l’un des principaux objectifs du gouvernement pour la période à venir », a-t-il déclaré jeudi à Tunis, à l’ouverture des travaux de la conférence nationale sur « l’industrie et les petites et moyennes entreprises : garantie du développement économique ».

Chahed assuré que son gouvernement est engagé « à accélérer l’avancement des réformes et à prendre les mesures nécessaires pour atteindre cet objectif ».

Le Premier ministre est réconforté par l’augmentation des exportations industrielles qui ont dépassé le montant de 31 milliards de dinars (environ 12,4 mds de dollars) depuis janvier 2017 et jusqu’à présent, et devraient dépasser la barre de 47 milliards de dinars (18,8 mds de dollars) en 2020.

Conscient de la place indéniable des PME dans le développement économique, le gouvernement a prévu des mesures incitatives en faveur de ces types d’entreprises.

Il devrait consacrer, au titre de l’année 2018, une enveloppe de 400 millions de dinars (environ 100 millions de dollars) pour un plan triennal, en faveur de 600 PME désireuses de réaliser leur mise à niveau financière. Chahed a fait part du lancement d’un projet pilote, qui accompagnera 50 entreprises actives dans des secteurs innovants.

Concernant les difficultés auxquelles font face les PME (baisse de la productivité, hausse du coût des crédits bancaires, manque de formation dans certaines spécialités, lenteur des procédures administratives…), le chef du gouvernement a annoncé la parution, dans le plus bref délai, du décret-loi fixant les délais de toutes les autorisations nécessaires à la réalisation des projets.

Youssef Chahed s’est véritablement engagé à poursuivre son plan de réformes pour sortir la Tunisie de la crise, au grand dam des alertes lancés par des analystes locaux.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.