La Chine annonce 60 milliards $ de financements en faveur de l’Afrique

Le président chinois Xi Jinping a promis une enveloppe de 60 milliards de dollars au développement économique de l’Afrique, dans son discours d’ouverture du Forum sur la coopération sino-africaine, ce lundi à Beijing (Pékin), la capitale de la Chine.

La somme sera répartie en lignes de crédit (20 milliards de dollars), subventions, prêts sans intérêt et prêts concessionnels (15 milliards de dollars), fonds spécial (10 milliards de dollars), soutien aux importations en provenance d’Afrique (5 milliards) et autres.

A ces financements, le président chinois a ajouté des mesures allant dans le sens de dissiper les reproches faits à Pékin de grossir, par ses investissements, l’endettement de certains pays africains qui sont parfois obligés d’hypothéquer leurs ressources naturelles (or, cuivre, zinc, le gaz, pétrole…) sur plusieurs décennies pour rembourser leur dette.

Outre les prêts sans intérêt, la Chine a résolu d’annuler une partie de la dette arrivant à échéance cette année, au profit des pays moins avancés d’Afrique, des pays fortement endettés et pauvres, des pays sans littoral et des petits pays insulaires en développement qui ont des relations diplomatiques avec la Chine. Le président Xi Jinping a reconnu également la nécessité de «réduire le risque» des investissements de son pays.

Ironisant contre les pays occidentaux qui critiquent ces investissements chinois, le président de l’Union africaine te Chef de l’Etat rwandais, Paul Kagame), a affirmé que «l’autre facette de la question, c’est que ceux qui critiquent la Chine sur la dette donnent trop peu».

Le dirigeant chinois a rassuré également que « les investissements chinois en Afrique viennent sans aucune condition politique. La Chine ne s’immisce pas dans les affaires intérieures de l’Afrique et ne lui impose pas sa volonté».

Lors de la précédente édition du sommet Chine-Afrique, tenue à Johannesburg en Afrique du Sud, en 2015, Pékin, premier partenaire commercial du continent, avait déjà annoncé un montant de 60 milliards de dollars d’aide et de prêts à destination des pays africains.

Le Forum sino-africain 2018 qui a réuni des délégations venant de 53 pays africains, sans compter les organismes internationaux et régionaux, achève ses travaux ce mardi 4 septembre.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.