Accra et Ouagadougou bientôt reliées par une ligne ferroviaire

Le Ghana et le Burkina Faso ont l’ambition de relier leurs deux capitales par une ligne ferroviaire, dont les travaux de construction vont être lancés en 2020, a-t-on appris.

Cette nouvelle ligne ferroviaire, longue de 218 kilomètres reliera Ouagadougou à Accra en traversant des localités burkinabés comme Kombissiri, Manga, Béguédo, Garango, Tenkodogo, Bagré, Zabré et Pô. Dans le Ghana, le train passera aussi par Dakola en direction du port de Téma avant d’achever son trajet à Accra.

Pour les études de traçage de la ligne ferroviaire, les deux Etats ont décidé de faire appel au consortium «Team Engineering/Vision consult». Avec une enveloppe financière de 12 millions de dollars, ce consortium d’entreprises dispose d’un délai de 8 mois pour élaborer des dossiers techniques relatifs à cette étude de traçage.

Le projet ferroviaire Burkina-Ghana implantera dans chaque commune ou ville traversée, une gare ferroviaire moderne avec ses commodités, des wagons voyageurs toutes catégories.

Des trains spéciaux pour marchandises et pour minerais pour assurer l’importation et l’exportation du fret dans des conditions de rentabilité sont également prévus, indique le comité de pilotage.

La nouvelle ligne ferroviaire va améliorer le déplacement des populations non seulement des deux pays mais de toute la région ouest africaine.

La communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) s’est engagée depuis quelques années dans l’amélioration de la connectivité entre les capitales de son espace, un engagement qui répond à sa quête de favoriser la libre circulation des personnes et
des biens, un maillon essentiel pour l’intégration économique et sociale dans cette région du continent.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.