La Banque mondiale porte à 700 millions de dollars son aide aux pays touchés par le cyclone Idai

La Banque mondiale a augmenté son aide d’urgence aux trois pays d’Afrique australe touchés par le cyclone dévastateur qui a fait des centaines de victimes en mars pour atteindre 700 millions de dollars.

La banque a déclaré qu’elle mettait en place le Guichet d’intervention en cas de crise (CRW) de l’Association internationale de développement (IDA) pour fournir jusqu‘à 545 millions de dollars au total pour le Mozambique,  le Malawi et le Zimbabwe.

« Cela s’ajoute aux ressources de près de 150 millions de dollars qui ont récemment été mises à disposition dans le cadre de projets existants. Ensemble, l’appui total de la Banque mondiale au redressement des trois pays s‘élève à environ 700 millions de dollars », a déclaré la banque.

Le Mozambique, qui a été le plus durement touché par le cyclone, recevra 350 millions de dollars au titre du CRW pour rétablir l’approvisionnement en eau, reconstruire les infrastructures publiques endommagées et soutenir la prévention des maladies, entre autres choses, a dit la Banque mondiale.

Le Malawi recevrait 120 millions de dollars de financement, tandis que le prêteur avait l’intention de fournir une allocation exceptionnelle pouvant atteindre 75 millions de dollars à certains organismes des Nations Unies pour soutenir le Zimbabwe.

« Le Groupe de la Banque mondiale travaille en étroite collaboration avec ses partenaires pour aider la population à se remettre de ces terribles tempêtes, à reconstruire plus fort qu’avant et à améliorer la résilience des pays face aux catastrophes naturelles », a déclaré M. Malpass dans un communiqué, après avoir visité les zones touchées par le cyclone Idai dans la ville portuaire mozambicaine de Beira.

En avril, la Banque mondiale a estimé que les pertes économiques directes causées par le cyclone Idai au Mozambique se situaient entre 656 et 773 millions de dollars, couvrant les dommages causés aux bâtiments, aux infrastructures et à l’agriculture, selon une note envoyée par les Nations Unies.

Plus de 1 000 personnes ont été tuées au Mozambique, au Zimbabwe et au Malawi après le passage du cyclone Idai, le pire cyclone depuis des décennies, qui a frappé la côte orientale de l’océan Indien, apportant vents et pluies torrentielles.

A propos de adam eugene

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.