L’ONU étend la mission de ses Casques bleus au centre du Mali

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté vendredi une résolution étendant la mission de ses Casques bleus au Mali (Minusma) au centre du pays où les violences ont redoublé d’intensité ces derniers mois.

Dans les faits, la Minusma, dont la mission à l’origine était focalisée sur le nord du Mali, a déjà renforcé récemment sa présence dans le centre du pays avec la création d’un Secteur centre.

Ses effectifs  (13.289 militaires et 1.920 policiers) restent inchangés dans la résolution adoptée à l’unanimité par le Conseil de Sécurité qui prolonge jusqu’au 30 juin 2020 son mandat au Mali.

Dans le centre du pays, les violences ont culminé avec le massacre le 23 mars denier, attribué à des chasseurs dogons, de quelque 160 Peuls dans le village d’Ogossagou, près de la frontière avec le Burkina Faso. Depuis lors, les tueries ont continué, avec la mort de 35 Dogons à Sobane Da le 9 juin ou encore de 41 Dogons à Gangafani et Yoro le 17 juin.

Entre 3.000 personnes, selon la police, et 5.000, selon les organisateurs, ont manifesté récemment à Bamako pour dire «stop» aux massacres dans le centre du Mali, où la situation a atteint une «cote d’alerte» selon le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU dans ce pays.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

18 + neuf =