Rapprochement des milieux d’affaires marocain et chinois

Une rencontre s’est tenue ce mardi à Casablanca entre le président du Conseil pour la promotion de la coopération Sud-Sud (CPSSC) de Chine, Lv Xinhua, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar. Au centre des discussions le renforcement de la coopération entre le secteur privé marocain et chinois.

Le positionnement géostratégique du Royaume du Maroc, fait de lui un partenaire de référence pour la Chine, notamment en Afrique de l’Ouest, dans l’espace euro-méditerranéen et dans le monde arabo-musulman, a indiqué M. Xinhua.

Il s’est dit déterminé à œuvrer de étroitement avec le Maroc pour renforcer le partenariat stratégique et la coopération existante entre les deux communautés d’affaires dans divers secteurs, notamment celui des infrastructures.

Le partenariat Chine-Afrique doit intégrer davantage la jeunesse, à travers la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes ainsi que le soutien aux écosystèmes des start-ups sur le continent africain, a dit pour sa part le président de la CGEM.

La jeunesse africaine dispose de véritables talents et compétences dans les domaines du numérique et du digital, d’où la nécessité de leur apporter soutien, financement et accompagnement, a soutenu M. Mezouar.

Il a par ailleurs invité les entreprises chinoises à investir davantage dans le développement humain et dans des activités génératrices de revenus pour les populations du continent, afin que ces dernières puissent mieux saisir l’impact positif de la présence des opérateurs économiques chinois sur le continent africain.

Le patron des patrons marocains a laissé entendre que la Chine devrait se mobiliser aux côtés des pays africains en vue de relever les défis auxquels le continent est confronté, tout en inscrivant son action dans une dynamique vertueuse en faveur d’une croissance et de richesses partagées pour les populations africaines.

Notons que le Conseil chinois pour la promotion de la coopération Sud-Sud,qui œuvre pour la promotion de la coopération entre la Chine et les pays en développement en termes d’infrastructures, d’investissements, mais également sur les plans culturel et éducationnel, inscrit ses actions dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.