Le Sénat de la RDC a un nouveau président

Le Sénat de la République Démocratique du Congo (RDC) est désormais présidé par Alexis Thambwe Mwamba, le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) qui a a été élu par 65 voix contre 43 pour son rival, Modeste Bahati Lukwebo, un ancien membre de la même plateforme politique.

Mais cette victoire, enregistrée au vote de ce samedi 27 juillet, a été moins large que prévue, puisque le FCC compte 91 membres sur les 109 dont dispose le Sénat.

Mwamba, 76 ans, est devenu ainsi le deuxième homme fort du pays après le président de la République. Ce couronnement confirme en quelque sorte la prédominance de la coalition politique de l’ex-président Joseph Kabila sur le paysage politique de la RDC.

Dans un communiqué, le FCC s’est félicité d’une victoire obtenue «dans des conditions de crédibilité et de transparence absolues». Le nouveau président du Sénat succède à Léon Kengo Wa Dondo qui a dirigé la chambre haute du Parlement pendant 12 ans.

Ancien ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba est visé depuis juin 2017 par une plainte en Belgique pour crime contre l’humanité et crime de guerre, suite à un attentat contre un avion que Mwamba avait revendiqué.

La plainte avait été déposée par des victimes du vol qui avait été abattu en 1998 dans l’est de la RDC par la rébellion du Rassemblement congolais pour la Démocratie. Le 4 septembre 2018, cet ancien ministre avait été entendu par la police judiciaire belge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.