Le sud du Bénin sous la menace d’une épidémie de choléra

Le sud du Bénin est titillé par une épidémie de choléra, selon un rapport de la Direction nationale de la santé publique (DNSP), dont le responsable, Pius Cossi Gounadon, a été suspendu de ses fonctions début août, sans aucune explication officielle.

Selon ce rapport, 17 cas confirmés de choléra ont été enregistrés au sud du pays depuis début juillet et 22 cas suspects se sont révélés négatifs.

Sont principalement touchées, les communes de Zè, de Sô-Ava, d’Abomey Calavi et de Cotonou. Même si aucun cas de décès lié à cette maladie n’a encore été enregistré dans le pays, les autorités préfèrent rester prudentes.

Ainsi, plusieurs mesures ont d’ores-et-déjà été prises. Il s’agit notamment des interventions visant la sensibilisation des populations sur la maladie, la promotion de l’hygiène individuelle et collective avec l’implication des élus locaux.

Les populations sont également sensibilisées sur le traitement de l’eau de consommation dans des zones n’ayant pas accès à l’eau potable. «Un accent est mis actuellement sur les activités d’inspection des denrées alimentaires vendues, le prélèvement des denrées suspectes et la communication», explique la DNSP.

Le personnel médical, aussi bien les privés que les relais communautaires ont aussi été briefés sur la situation, et sensibilisés au renforcement de la surveillance épidémiologique et de la capacité des laboratoires.

Le choléra est une infection intestinale aiguë causée par la bactérie Vibrio cholerae qui produit une toxine provoquant des vomissements et des diarrhées, entraînant la déshydratation de la personne infectée et pourrait conduire à un décès du malade.

 

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.