Toyota décide de construire une usine de montage en Côte d’Ivoire

Le gouvernement ivoirien a signé jeudi un accord avec le constructeur automobile japonais Toyota pour l’implantation d’une usine de montage de véhicules en Côte d’Ivoire, rapporte un communiqué du gouvernement.

Le mémorandum d’accord a été paraphé, lors d’une cérémonie, par le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, et le PDG de Toyota, Ichiro Kashitani, en marge de la 7ème édition de la Conférence de Tokyo sur le développement africain (TICAD 7) qui se tient du 28 au 30 août à Yokohama. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre Amadou Gon Coulibay, chef de la délégation ivoirienne à la Conférence.

Les deux parties « se sont réjouis de l’établissement de ce partenariat qui devrait se situer dans la durée, avec l’espoir de voir, à terme, des véhicules Toyota entièrement fabriqués en Côte d’Ivoire », souligne le communiqué qui informe également que « la mise en œuvre du processus démarrera d’ici à fin 2019 ». Les détails sur le coût de l’investissement n’ont pas encore été donnés.

Kashitani, dont l’entreprise ambitionne de s’étendre sur le continent africain, a félicité le gouvernement ivoirien, « pour les progrès économiques réalisés qui rassurent Toyota et déterminent son choix de s’installer en Côte d’Ivoire », après l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Kenya.

Amadou Koné, s’est félicité, lui, de la signature de l’accord qui est « la résultante des acquis du gouvernement en matière de consolidation de la démocratie, de stabilité politique et de sécurité ».

Soulignons qu’à la veille de la TICAD 7, le ministre des Affaires étrangères japonais, Kono Taro, a affirmé que « l’Afrique est une destination d’investissements prometteurs pour les entreprises japonaises » ; elle dispose, grâce à son essor démographique, « d’une main-d’œuvre jeune et abondante ».

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.