Violences en Afrique du Sud : un avion mis à disposition pour rapatrier des Nigérians

Le propriétaire d’une compagnie aérienne nigériane privée a offert d‘évacuer  des Nigérians à bord d’un avion mis à leur disposition gratuitement, au lendemain de la vague de violences xénophobes qui s’est étendue en Afrique du Sud, a annoncé le ministère nigérian des Affaires Etrangères.

«Le propriétaire d’Air Peace Airlines, Chief Allen Onyema, s’est porté volontaire pour envoyer un avion ce vendredi  pour évacuer les Nigérians qui souhaitent revenir au pays», a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires Etrangères Ferdinand Nwonye dans un communiqué publié mercredi soir.

Des violences dirigées contre des étrangers ont fait au moins sept morts depuis dimanche en Afrique du Sud, dans la région de Johannesburg. Des dizaines de magasins ont été détruits et des camions soupçonnés d‘être conduits par des étrangers ont également été brûlés.

Au nombre de ces étrangers, figure de la république démocratique du Congo. Le  consulat d’Afrique du Sud et un magasin sud-africain ont été attaqués jeudi à Lubumbashi, deuxième ville du pays, en marge de manifestations contre les violences xénophobes à Johannesburg.

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le consulat d’Afrique du Sud à Lubumbashi (sud-est) à l’appel d’ONG. Des manifestants ont ensuite caillassé les vitrines du consulat.

Mercredi, l’ambassade de RDC à Pretoria avait invité les Congolais résidant en Afrique du Sud à « une prudence accrue dans leurs déplacements», voire à «s’abstenir momentanément de toute activité, si nécessaire».

Cette flambée de violences a aussi suscité inquiétude et colère en Zambie,qui comptent de nombreux ressortissants en Afrique du Sud.

Les Zambiens étaient environ un millier à manifester mercredi devant l’ambassade d’Afrique du Sud à Lusaka pour exprimer leur colère.L’Afrique du Sud, première puissance industrielle du continent, est le théâtre régulier de violences xénophobes, qui ont déjà fait 7 morts en 2015, et 62 morts en 2008.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.