Bénin : Ouverture officielle du Centre de la télémédecine Chine-Bénin à Lokossa

Les autorités béninoises et chinoises ont procédé vendredi à l’ouverture officielle du centre de télémédecine sino-béninois, établi dans l’enceinte du Centre départemental du Mono-Couffo, à Lokossa, ville située à environ à 80km au sud-est de Cotonou, la capitale économique du Bénin.

Selon Chine l’ambassadeur de chine au Benin Peng Jingtao, depuis ce Centre de la télémédecine, des médecins béninois et chinois pourront travailler avec leurs homologues de la région autonome de Ningxia, par vidéoconférence, pour réaliser des interventions médicales à distance via internet

«A travers le centre de la télémédecine Chine-Bénin, la mission médicale chinoise en Afrique est étroitement liée à la patrie, ce qui entame une nouvelle page de la coopération sino béninoise », a-t-il affirmé, estimant que la création de ce centre de télémédecine Chine-Bénin contribuera au développement rapide de la coopération médicale et sanitaire entre la Chine et le Bénin.

«Ce centre mettra en œuvre les usages tels que la consultation conjointe à distance entre les experts chinois et béninois sur les maladies difficiles et critiques, les consultations spécialisées avec l’appui des experts chinois à distance, la réalisation de diagnostics électro-physiologiques par la télémédecine, la téléchirurgie, la formation à distance des professionnels de santé, la télé-électrocardiographie, la télécardiologie, la téléradiologie», a  souligné la représentante du ministre béninois de la santé, Eunice Pedro.

Ainsi, ce  centre de la télémédecine Chine-Bénin, permettra de réduire les distances, de limiter les évacuations sanitaires et d’améliorer l’accès des populations béninoises à des services de santé de qualité indépendamment de leur situation géographique. La Chine et le Bénin ont renforcé leur coopération dans différents domaines, notamment celui de la santé publique.

C’est en 1978 que le premier groupe de médecins de la mission médicale chinoise a été envoyé au Bénin et depuis lors, tous les deux ans, les membres de la mission médicale chinoise au Bénin, constituée de 26 médecins se sont relayés.

A propos de François Saint-Sauveur

Journaliste Ex RFI

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.