La RDC adopte un budget en hausse pour l’exercice 2020

Le nouveau gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) a adopté, en fin de semaine dernière, un projet de Loi de finances pour l’année 2020, pour un montant de 11.853 milliards de francs congolais (7 milliards de dollars), en hausse de 14,5% par rapport au budget de l’exercice 2019.

«Des mesures idoines sont envisagées dans toutes les administrations financières pour la mobilisation accrue des recettes», a indiqué le porte-parole du gouvernement, David Jolino Diwampovesa Makelele, à l’issue du Conseil des ministres qui a approuvé ce budget.

Le Conseil des ministres a été présidé par le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, en l’absence du président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui se trouve encore aux Etats-Unis, où il a participé à la 74ème  Assemblée générale de l’ONU.

L’opposition a critiqué ce budget qui, selon elle, ne correspondrait pas aux promesses du chef de l’Etat, malgré son augmentation comparativement au précédent budget.

Nombreux acteurs politiques, dont quelques députés de la coalition au pouvoir, espèrent que le montant du budget sera amélioré lors de son examen au Parlement.

Accompagné de quatre gouverneurs des provinces du Kasaï-Central, de l’Ituri et des deux Kivu, le président Tshisekedi, a été reçu, lundi, au siège de la Banque Mondiale où il est allé solliciter des appuis financiers en faveur de ces provinces qui sont le théâtre de conflits armés.

Le président congolais devait aussi faire part aux dirigeants de la BM, de l’engagement de son pays de respecter les principes en matière de bonne gouvernance, de lutter contre la corruption, ou encore d’améliorer le climat des affaires.

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.