Le Sénégal lance un appel d’offres internationales sur douze blocs pétroliers

Le gouvernement sénégalais a lancé ce lundi 4 novembre, un appel d’offres international pour l’attribution des licences des 12 blocs pétroliers libres, situés dans la partie maritime profonde du bassin sédimentaire, a annonce dans un communiqué, le directeur de la société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN), Mamadou Faye.

La mise en œuvre de cet appel d’offres comprend deux phases. La première a été lancée ce lundi, en marge de la 25ème conférence internationale annuelle de l’Africa Oil Week (ouverte le même jour en Afrique du Sud), par une délégation sénégalaise dirigée par le ministre de l’Energie et du Pétrole, Mouhamadou Mactar Cissé.

«Dans la période du 4 au 8 novembre 2019, le ministère du Pétrole et des Energies et PETROSEN seront au Cap, en Afrique du Sud, pour les besoins de la 25ème conférence internationale annuelle de l’Africa Oil Week, pour le lancement de l’appels d’offres sur les douze blocs, dans les conditions définies par le Code pétrolier », précise le communiqué.

Le Sénégal a adopté un nouveau code pétrolier en 2018. La première phase sera clôturée le 29 janvier 2020, lors de la conférence MSGBC (Mauritanie, Sénégal, Gambie, Guinée Bissau, Guinée).

La seconde phase, qui couvrira la période du 1er février au 31 juillet 2020, donnera la possibilité aux compagnies pétrolières « d’acheter les packages de données techniques, d’évaluer le potentiel sur les blocs qui les intéressent et de faire des offres au Gouvernement ».

Le communiqué souligne qu’un « comité d’évaluation sera mis sur pied par arrêté du Ministre. Le comité statuera sur l’ouverture des plis, l’évaluation des offres et les recours éventuels des soumissionnaires ». De même qu’un « registre est ouvert pour enregistrer les différentes actions et décisions qui auront lieu durant ces deux phases ».

A propos de Arsene Severin

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.