L’épidémie de Coronavirus chamboule les prévisions de l’OPEP

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a annoncé ce mercredi, avoir procédé à une révision à la baisse de sa prévision de croissance de la demande pétrolière mondiale, en raison de l’épidémie de coronavirus, qui sévit actuellement en Chine, qui est le plus important importateur du pétrole au monde.

Avec la demande qui ne cesse de faiblir en Chine, le cartel fait actuellement face à une nouvelle surabondance de son offre et ce, malgré une récente réduction de sa production.

L’OPEP a précisé avoir nettement réduit sa production pétrolière en janvier avec la mise en œuvre du nouvel accord d’encadrement de l’offre conclu l’an dernier. Ainsi, le cartel a réduit les prévisions de croissance de la demande au premier trimestre de 440.000 barils par jour, soit environ un tiers de la précédente prévision.

«L’épidémie de coronavirus constitue un facteur d’incertitude supplémentaire pour le marché et nécessite donc une surveillance continue », lit-on dans ce rapport de l’OPEP.

La demande mondiale de brut devrait augmenter de 990.000 barils par jour (bpj) en 2020, estime le cartel pétrolier dans son rapport mensuel. Ce chiffre est inférieur de 230.000 BPJ, soit de 19%, à celui prévu le mois dernier.

L’OPEP, avec la Russie (premier producteur mondial) et plusieurs autres pays réunis au sein de l’entente dite «OPEP+», appliquent depuis le 1er janvier un accord visant à réduire leur production totale de 1,7 million de bpj dans le but d’éviter une chute des cours de l’or noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.