Afrique de l’ouest : 379 millions $ pour soutenir les systèmes statistiques dans sept pays

Un bon plan de développement repose inéluctablement sur de bonnes statistiques et aucun pays ne peut réduire sensiblement la pauvreté s’il ne dispose pas de données statistiques fiables.

C’est dans la dynamique de soutenir la réduction de la pauvreté dans sept pays ouest-africains que le Conseil d’administration du Groupe de la Banque mondiale (BM) a approuvé une enveloppe financière de 379 millions $ de crédits et de dons.

Octroyée par l’Association internationale de développement (IDA), la filiale de la Banque mondiale dédiée aux pays pauvres, l’enveloppe de 379 millions $  va servir  à l’harmonisation et au renforcement des systèmes statistiques dans les pays ciblés, a fait savoir la Banque mondiale. Les pays ciblés sont le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Liberia, la Sierra Leone et le Togo.

« Ce projet régional va principalement permettre d’accroître la demande de données de qualité et renforcer les capacités des bureaux nationaux de la statistique dans les pays bénéficiaires », indique un communiqué de la BM, précisant que le projet contribuera à améliorer et à moderniser les infrastructures matérielles et statistiques en appui à la réalisation des objectifs fixés.

Parmi les activités prévues figurent notamment l’harmonisation des méthodes de la Commission de la CEDEAO (Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest), une production accrue de données économiques et sociales vitales, y compris sur la démographie et la pauvreté, les comptes nationaux et les prix, l’optimisation de certaines statistiques administratives, le renforcement des capacités et la diffusion des données et des réformes institutionnelles, informe la même source.

Les fonds vont également soutenir la mise en œuvre de la stratégie régionale de la CEDEAO pour la période 2019-2023, qui cherche à améliorer les niveaux de vie des populations dans ses pays membres.

Le projet financé, désigné sous l’acronyme HISWA, s’inscrit dans le cadre de la Stratégie de la BM pour l’harmonisation des statistiques en Afrique (SHaSA2).

SHaSA2 est une initiative continentale conçue pour remédier aux insuffisances des systèmes statistiques et soutenir le déploiement du programme d’intégration régionale de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.