Covid-19 : Le Burkina Faso met en place un nouveau plan de riposte de six mois

Le Premier ministre du Burkina Faso, Christophe Joseph Marie Dabiré, a annoncé mardi que  le plan de lutte contre la Covid-19 sera désormais étalé sur une période de six mois, au lieu des trois mois initialement prévus.

Christophe Dabiré qui présidait la troisième rencontre statutaire du Comité national de gestion de la pandémie de Covid-19, a déclaré dans une note d’information,  que «nous avons examiné le nouveau plan de riposte contre la maladie, qui s’étalera désormais sur six mois au lieu de trois, avec un accent sur la communication pour permettre aux populations de vivre avec cette pandémie ».

De son côté, le ministre de la communication, Remis Fulgance Dandjinou, a expliqué que «le passage de trois à six mois du plan de riposte  va permettre d’ajuster un certain nombre d’éléments de réponse à la fois au niveau sanitaire, au niveau d’accompagnement des collectivités territoriales, au niveau également de la communication».

Les deux responsables ont insisté sur la vigilance qui devait être de mise pour éviter un rebond de l’épidémie. Si les autorités ont décidé de la levée des restrictions, en raison entres, de la baisse du nombre de foyers de contaminations, la population est invitée à continuer à garder les bons réflexes (port du masque, respect de la distanciation dans les transports, les marchés et les lieux de culte). Le pays compte à ce jour plus de 1350 cas positifs, dont 78 décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.