Covid-19: Contraction de l’économie mondiale de 5,2% en 2020 selon la Banque mondiale

La Banque mondiale (BM) a annoncé dans ses dernières prévisions publiées ce lundi 8 juin, que le nouveau coronavirus va engendrer une contraction de l’économie mondiale de 5,2% cette année, avertissant que cette nouvelle projection pourrait être encore revue à la baisse. 

Cette baisse de la croissance mondiale n’a jamais atteinte depuis la dernière guerre mondiale, relève l’institution basée à Washington.

Dans sa précédente prévision en avril, la Banque mondiale ne prévoyait qu’un recul de 3% de l’économie globale en 2020. Dans ce nouveau rapport, la BM souligne que pour les économies avancées, la contraction sera de 7% en 2020, avant une reprise de 3,9% en 2021. 

L’Europe sera la région du monde la plus impactée avec un recul de -9,1%, suivi des Etats-Unis d’Amérique et du Japon avec un taux négatif de -6,1%.

Le PIB global des économies émergentes devrait reculer lui de 2,5%, sa première contraction depuis la création de cette série de statistiques en 1960, a fait savoir la Banque mondiale. 

Dans cette catégorie des économies émergentes, «entrent les pays dont le système de santé n’était pas suffisamment fort pour absorber le nombre de personnes infectées et ceux qui sont fortement dépendants du tourisme ou de l’exportation de matières premières. Le choc subi par la crise du Covid-19 constitue la plus forte dépression depuis plus de 60 ans», précise la Banque mondiale.

La Chine, foyer de départ de la pandémie, s’en sort plutôt bien avec un taux de croissance positif de 1% en 2020. Les économies indienne et brésilienne devraient chuter respectivement de 3,2% et de 8%, ajoute la même source.

Le double choc de l’offre et de la demande, la désorganisation des chaînes de valeur et la mise entre parenthèses de nombreux secteurs, ont conduit à «la pire récession depuis la seconde guerre mondiale», précise la Banque mondiale dans ses prévisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.