Les syndicats en Tunisie contre toute réduction des salaires

Dans le cadre de la politique d’austérité adoptée par le gouvernement tunisien, il est prévu une réduction des salaires des agents du secteur public et de la fonction publique.

Cette mesure rencontre l’opposition de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a fait savoir ce lundi 15 juin, le secrétaire général adjoint de l’UGTT, Hfaiedh Hfaiedh, affirmant que  «l’UGTT refuse de porter atteinte aux droits légitimes des travailleurs et de leur faire subir les conséquences de la crise financière actuelle».

Il estime que la situation économique dans le pays, nécessite un débat entre le gouvernement et ses partenaires sociaux, afin de décider de manière consensuel les dispositions qui peuvent arranger les deux parties.

Il a, en outre, rappelé que des discussions ont déjà démarré depuis environ trois semaines, soulignant que « les détails relatifs aux propositions visant à remédier à la situation économique et sociale en Tunisie, n’ont pas encore été abordés».

Dans une déclaration télévisée le dimanche 14 juin, le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh a annoncé que tous les dossiers sont sur la table des négociations avec l’UGTT y compris la situation des finances publiques et des institutions de l’Etat.

Le premier ministre n’a pas n’exclu une possible réduction des salaires des fonctionnaires et des pensions de retraite si la crise que connaît le pays se poursuit.

En revanche la puissante centrale syndicale qui mise sur le dialogue, «est convaincue de la nécessité de lutter contre l’évasion fiscale et d’adopter des mesures pour relancer l’économie», réfutant toute politique unilatérale du gouvernement qui pourrait porter atteinte aux droits des salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.