Maroc : L’ONU encourage les réformes de la justice militaire

Le Haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l’homme a salué les réformes engagées par le Maroc dans la justice militaire, notamment ne plus poursuivre des civils devant de tribunaux militaires. Le Maroc est ainsi l’un des pays modèles dans le Maghreb.

La résolution du Maroc déjà adoptée au parlement indique que les juridictions militaires ne peuvent poursuivre ou juger les civils qu’en cas de guerre. En réunion à la 28e session du conseil des droits de l’homme à Genève en Suisse, l’ONU a salué cette initiative. La réforme indique aussi que les cours et tribunaux militaires ne pourront plus être saisis pour des crimes de droits communs commis par des militaires ou des para-militaires. L’ONU a jugé ces réformes « d’avancées significatives ».

Présentant le rapport sur les droits de l’homme du Maroc au cours d’une session du conseil sur les réformes judiciaire, le directeur du programme MENA, Said Benarbia a souligné que dans plusieurs pays africains les tribunaux militaires ont encore pignon sur rue. « De nombreux tribunaux dans les pays de la sous-région conservent toujours un mandat étendu en matière de poursuite et de jugement des civils, mais ils sont aussi habilités à statuer sur les violations des droits de l’homme commises par les militaires ou les personnes assimilées », constate-t-elle dans son rapport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.