RDC : l’ONU prolonge le mandat de la MONUSCO tout en réduisant ses effectifs

Le Conseil de sécurité de l’ONU a annoncé dans un communiqué ce jeudi 26 mars que le mandat de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) et de sa Brigade d’intervention, a été prolongé tout en réduisant ses effectifs de 2000 soldats.

Annoncé depuis plusieurs jours, c’est ce jeudi que la décision a été décidée et communiquée officiellement pour une prolongation d’un an soit jusqu’au 31 mars 2016.

Le communiqué indique que cette décision a été adoptée à l’unanimité, et est survenue avec le constat des progrès considérables concernant la lutte contre les rebelles rwandais et autres.

Le communiqué parle néanmoins d’un possible retrait de la MONUSCO dans le futur, soulignant qu’il se fera par étapes et de manière progressive, au fur et à mesure que seront atteints des objectifs spécifiques. Par ailleurs il reste à définir clairement la stratégie de retrait de la Brigade d’intervention.

Le communiqué parle aussi de demandes adressé au gouvernement congolais, notamment pour qu’il veille à la transparence et à la crédibilité du processus électoral. A cet égard, le Conseil autorise la MONUSCO, sous certaines conditions, à fournir un soutien logistique pour faciliter la tenue des élections.

Rappelons que quelques jours plutôt le gouvernement congolais réclamait le départ d’au moins 6000 casques bleus dès 2015, mais pour les Nations unies c’est trop tôt. La situation sécuritaire est encore trop volatile, en particulier dans l’est du pays.

C’est pourquoi juste les 2000 casques pourront être retirés de cette mission onusienne qui d’ailleurs la plus grande au monde, avec un effectif actuel de près de 20000 militaires et un budget de 1,4 milliard de dollars par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.