Le Sénégal s’active à relancer le tourisme

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall a annoncé l’instauration de nouvelles mesures pour aider à attirer les visiteurs étrangers dans le pays et développer le secteur touristique qui souffre d’une sévère crise depuis plusieurs années.

Cette annonce symbolique se traduit concrètement par deux mesures qui seront adoptées très prochainement. La première vise à supprimer dès le 1er mai 2015, le visa d’entrée sur le territoire national. Ainsi, au lieu de suivre la longue procédure pour l’obtention d’un visa, les touristes devront désormais, à partir du mois prochain, s’acquitter de seulement 50 euros afin de pouvoir entrer sur le territoire Sénégalais.

La seconde mesure instaurée par Sall sera la diminution des taxes aéroportuaires. Ces dernières seront divisées par deux dès mai 2015 afin de pouvoir attirer les compagnies aériennes desservant les aéroports du pays.

Ces mesures s’ajoutent, par ailleurs, à la récente suppression des droits de timbres sur les avions desservant le Sénégal. Ce qui laisse à penser que le gouvernement du pays cherche à tout prix à baisser les frais d’entrée sur son territoire.

Les observateurs estiment que le but ultime recherché par le chef de l’Etat Sénégalais est de mettre en place un plan national d’ouverture sur l’étranger tel que l’«open sky» appliqué par le Maroc il y a quelques années pour développer son secteur touristique. Pour les spécialistes, les conséquentes rentrées de devises que rapportent les touristes étrangers au royaume chérifien sont, en partie, le fruit de l’aboutissement de cette politique d’ouverture sur les pays européens.

Ces mesures prises par les autorités sénégalaises étaient attendues et réclamées depuis plusieurs mois par les professionnels du tourisme. Le secteur traverse en effet une crise particulièrement grave avec des taux d’occupation des structures hôtelières en chute constante depuis plusieurs années. Vient s’ajouter à cela, les conséquences de l’épidémie de fièvre Ebola qui a ruiné l’activité touristique de plusieurs régions au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.