Malawi : Le président Mutharika encourage l’industrie du tabac

Le lobby anti-tabac a durement frappé l’économie du Malawi, mais le pays ne peut pas abandonner « du jour au lendemain » sa principale culture, a déclaré mercredi le président Peter Mutharika en ouvrant la saison des enchères de tabac.Dans un discours diffusé en direct à la télévision d’Etat, M. Mutharika a exhorté la filière à « se serrer les coudes pour renforcer la résistance face au lobby anti-tabac ».

« Le Malawi est fortement confronté au lobby anti-tabac, mais il s’agit d’une culture d’une importance stratégique, et le Malawi n’arrêtera pas de cultiver du tabac du jour au lendemain », a déclaré le président.

Le tabac, populairement appelé « or vert » sur place, rapporte 60% des devises du pays et emploie environ un demi-million de personnes dans ce pays pauvre d’Afrique australe, qui compte 16 millions d’habitants.

Le chef de l’Etat a appelé les acheteurs à offrir « des prix justes pour rétribuer les agriculteurs qui cultivent le tabac ».

Il a aussi exhorté les agriculteurs à diversifier leur production vers des variétés de tabac plus rentables et aussi d’autres cultures telles que les légumineuses et le coton.La récolte a seulement rapporté 300 millions de dollars en moyenne ces quatre dernières années, contre un record de 470 millions en 2008.Le tabac malawite a été affecté ces dernières années par une baisse de la demande en partie due aux campagnes anti-tabagiques dans les pays développés et des problèmes de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.