Niger peine à maitriser une épidémie de la méningite

Les autorités nigériennes éprouvent de grandes difficultés à endiguer une épidémie de la méningite qui sévit dans le pays depuis décembre dernier. La maladie a déjà fait 129 morts sur 1150 cas enregistrés jusqu’au 23 avril, selon les indications du ministre nigérien de la Santé, Mano Aghali.

La capitale Niamey et la région de Dosso (sud-ouest) constituent les principaux foyers de la maladie qui touche beaucoup plus les enfants de 2 à 15 ans, à hauteur de 70%. Selon le ministre de la santé, la souche du virus diffère d’une région à l’autre. «Pour Niamey c’est la W135 qui fait le plus de dégâts tandis qu’à Dosso c’est la souche C».

Là où le bât blesse, c’est au niveau de l’incapacité pour les autorités de prendre en charge les personnes infectées par ce virus, en raison de la non-disponibilité des vaccins en quantité suffisante. En principe, le pays «a besoin d’environ 1,2 million de doses de vaccins alors qu’il ne dispose  que de 606.416 doses», selon les précisions de Mano Aghali. C’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, les campagnes de vaccination sont destinées en priorité aux enfants, faute de doses suffisantes pour vacciner également les adolescents et les adultes.

Toutefois, pour faire face à la situation, les autorités ont procédé à un renforcement des stocks de sécurité de médicaments et vaccins au niveau central, à l’ouverture des centres de prise en charge des personnes malades, ainsi qu’au renforcement des capacités du service des maladies infectieuses de l’Hôpital National de Niamey.

Certains députés, interpellant le ministre de la santé à l’Assemblée nationale, ont fait savoir que la situation actuelle crée la panique et le désarroi chez les habitants de Niamey. Ils ont également déploré non seulement le manque de vaccins, mais aussi le prix de ces vaccins qui a pratiquement doublé, rendant inaccessible le produit à la population à bas revenu.

Epargné par Ebola, le Niger est maintenant secoué par la méningite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.