Offensives inédites de l’Etat Islamique au Sinaï

Une série d’attaques d’une ampleur inédite des combattants de la branche locale de l’Etat islamique (EI) ayant ciblé mercredi, des bases militaires dans le nord du Sinaï égyptien, a fait plusieurs dizaines de morts parmi les militaires.

Selon un porte-parole de l’armée égyptienne, cinq positions de l’armée ont été simultanément prises d’assaut. Les pertes humaines se chiffrent à plus de 70 personnes, essentiellement des soldats, mais également des civils.

Cette série d’attaques des plus meurtrières contre les militaires égyptiens dans la région du Sinaï, a été revendiquée par le groupe djihadiste « la Province du Sinaï », anciennement dénommé « Ansar Baït Al Maqdess ».

Les différentes attaques, ont eu lieu aux alentours de la ville de Cheikh Zoweid, située dans la région frontalière avec la bande Palestinienne de Gaza.

L’offensive, précisent des témoins sur place, a été menée par une centaine de djihadistes venus à bord de 4×4 et de camionnettes armées. Les assaillants étaient munis d’armes lourdes, de lance-roquettes et de mitrailleuses anti-aériennes.

Suite à ces agressions djihadistes, l’armée égyptienne a rapidement riposté en lançant des attaques coordonnées de grande envergure et qui ont fait selon le porte-parole de l’armée, 38 morts dans les rangs des intégristes islamistes. Des hélicoptères Apache, des chars et des blindés ont participé à ces combats. Autre fait rarissime, les avions de chasse de l’armée de l’air égyptienne sont également intervenus en bombardant les positions ennemies.

Par ailleurs, la date choisie par les djihadistes de la Province du Sinaï pour lancer leurs attaques n’est pas fortuite. Les attaques interviennent en effet au lendemain de la deuxième commémoration du soulèvement populaire contre l’ex-président des Frères Musulmans, Mohamed Morsi et sa destitution par l’armée le 3 juillet 2013. Pour nombre d’observateurs occidentaux, cette série d’attaques meurtrières démontre encore une fois les capacités de nuisance impressionnantes des islamistes égyptiens.

 

A propos de Le Caire © 2015 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.