Une souris sème la panique à la mosquée Hassan II

Durant la veillée de la Laylat al Qadr (Nuit du destin) célébrée dans la nuit du lundi à mardi, à la mosquée Hassan II de Casablanca, les milliers de fidèles présents à l’intérieur et sur l’esplanade de la mosquée ont été subitement pris de panique en voyant les femmes hurler et courir dans tous les sens, sans même savoir pourquoi.

Tout a commencé dans l’enceinte réservée aux femmes. Alors que la mosquée était pleine à craquer, affichant un nouveau record d’affluence des fidèles à l’occasion de la Nuit du Destin, les femmes qui étaient en train de faire leurs prières ont paniqué à la vue d’une petite souris, venue jouer le trouble-fête.

En prenant la fuite, les femmes ont fait tomber à leur passage, un haut parleur occasionnant un vacarme qui de l’extérieur, ressemblait au bruit d’une explosion. Le mouvement de foule qui s’en suivi chez les femmes, a fait croire à un attentat terroriste ou même à un tsunami.

Les hommes qui priaient juste à côté, en entendant le vacarme de la chute du haut parleur, suivi de la bousculade les femmes qui quittaient la mosquée, en hurlant et en courant, ont été à leur tour pris de panique et certains hommes ont fui vers l’esplanade extérieure de la Mosquée.

Au mois de Ramadan de chaque année et particulièrement dans la Nuit du Destin, des milliers de fidèles de Casablanca et d’autres villes du Royaume, se rendent dans la mosquée Hassan II pour la prière et c’est le premier incident du genre que connait grande mosquée, depuis qu’elle a ouvert ses portes en août 1993.

Heureusement qu’il y avait plus de bruit que de mal. Le bilan de la bousculade s’est limité à quelques blessés légers et à des évanouissements chez les femmes qui ont été prises en charge par les services de secours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.