UE-Immigration : Les gardes-côtes italiens ne chôment pas

Les garde-côtes italiens ne chôment pas ces derniers temps avec un nombre de plus en plus croissant des candidats à l’immigration clandestine qui affluent surtout des côtes libyennes.

Environ 2700 migrants ont été sauvés au cours de la seule journée de mercredi au large des côtes sud de l’Italie, par les gardes-côtes italiens qui ont assuré près de 13 opérations de secours en haute mer où s’aventure les migrants clandestins tentés par la traversée très risquée de la Méditerranée à bord d’embarcations de fortune.

Selon les autorités maritimes italiennes, les 2700 candidats à l’émigration se trouvaient à bord de neuf canots pneumatiques et quatre autres embarcations de fortune. La majorité des opérations de sauvetage ont été effectuées au large de la Sicile, précisent les mêmes sources.

La traversée de la Méditerranée à partir des côtes libyennes pour rejoindre l’Eldorado européen, a coûté la vie rien qu’en 2015, à plus de 1.900 personnes. Malgré ce risque l’Europe attire toujours plus de migrants, notamment subsahariens qui proviennent des côtes nord africaines.

Compte tenu de sa proximité avec l’Italie et surtout du chaos sécuritaire qui y règne, la Libye fait actuellement office de pays côtier le plus privilégié pour rejoindre le continent européen.

Selon les dernières statistiques de l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM), plus de 150.000 personnes auraient réussi à atteindre l’Europe depuis le début de l’année en cours. L’Italie serait d’ailleurs le premier pays de la rive nord méditerranéenne à faire face à l’arrivée massive de ces migrants, avec plus de la moitié du nombre de clandestins débarqués. La Grèce, dans une moindre mesure serait également touchée par ce fléau.

Face à cette situation humanitaire critique, les capacités d’accueil de l’Italie et de la Grèce sont perpétuellement en surcharge. Pour remédier à cela, la Commission Européenne a demandé aux Etats membres de l’Union Européenne de prendre en charge volontairement les migrants clandestins en provenance de Syrie et de l’Erythrée. Ainsi, ce sont quelques 40.000 demandeurs d’asiles qui seront prochainement accueillis par les différents pays européens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.