Nigeria: L’armée gagne du terrain contre Boko Haram, selon Buhari

L’armée nigériane « gagne du terrain » dans sa lutte contre le groupe islamiste Boko Haram au Nigeria, a affirmé lundi président nigérian Muhammadu Buhari, dans une tentative de rassurer sur la capacité des troupes nigérianes à endiguer les opérations du groupe terroriste au Nigeria et dans les pays voisins.

C’est pour démentir les affirmations selon lesquelles le dossier Boko Haram n’enregistre pas d’avancées conséquentes, que Buhari a tenu à souligner devant la presse, lors de sa visite de 24h au Ghana, que les forces de sécurité ont fait beaucoup de progrès dans leur combat contre les insurgés.

Il a, par la même occasion, salué l’armée nigériane qui, a-t-il dit, ne ménageait aucun effort pour ramener la sécurité dans son pays. Le chef d’Etat nigérian a, toutefois, reconnu la nécessité de multiplier les actions afin de stopper les attaques suicides de Boko Haram qui ont fait plusieurs centaines de morts au cours des dernières semaines.

Le président Buhari a assuré que les insurgés sont «pratiquement confinés» à la zone isolée de la forêt de Sambisa, dans l’Etat de Borno (nord-est), où des groupes de personnes retenues en otage seraient identifiés.

Le retrait progressif de Boko Haram encouragerait, toujours selon Buhari, de nombreux Nigérians ayant fui le pays, depuis que la secte terroriste a commencé ses exactions il y a six ans, à retourner au bercail.

Pour rappel, le président Buhari qui a fait de la lutte contre Boko Haram sa priorité depuis son accession au pouvoir à la fin de mai dernier, a donné récemment trois mois aux forces armées nigérianes pour en finir avec Boko Haram. Même s’il aurait laissé entendre par la suite, à travers la presse, que cette opération pourrait prendre plus de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.