La bourse ouest-africaine «BRVM» en pôle position dans le continent

La bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) a terminé l’année 2015, en tête des bourses africaines, en termes de progression de son indice composite qui s’est amélioré de 17,77 % au 31 décembre 2015, selon un communiqué de la BRVM.

Ce premier rang historique ressort dans le dernier classement d’African Market, publié ce lundi 4 janvier, et qui a classé la bourse ouest-africaine «en tête des bourses africaines en termes de progression de son indice de toutes les valeurs cotées».

Selon cette institution spécialisée dans les finances, la croissance de l’indice composite de la BRVM (+17,77 %) serait supérieure à celle du JSE ASI de la Bourse de Johannesburg (+ 1,85 %), du MASI de la Bourse de Casablanca (-7,22 %), ou encore du NGSE ASI de la Nigerian Stock Exchange (-17,36 %). La BRVM serait aussi, toujours d’après African Market, une des bourses les plus performantes au monde.

La place boursière ouest-africaine explique cette performance par la consolidation de la croissance en Côte d’Ivoire et dans l’ensemble de l’UEMOA. Elle serait aussi le fruit d’une stratégie de promotion régionale et internationale menée depuis plus de trois ans, avec acharnement, par les dirigeants de cette bourse.

Basée à Abidjan (Côte d’Ivoire), la BRVM est commune aux huit pays membres de l’UEMOA, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo et la Côte d’Ivoire.

Grâce à sa nouvelle performance, il est indiqué que la BRVM verra l’introduction de nouvelles sociétés sur sa cote au cours de 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.