Guinée : Malado Kaba s’engage à lever les contraintes pesant sur l’économie nationale

La nouvelle ministre guinéenne de l’Economie, des Finances et du Plan, Malado Kaba, s’est engagée à s’attaquer aux différentes contraintes qui pèsent sur l’économie nationale pour la relancer et favoriser la création d’un cadre propice à plus d’investissements privés.

Pour cette première femme à la tête du département stratégique des finances, il s’agit, par son engagement, de répondre aux objectifs que le président guinéen, Alpha Condé, a assignés au nouveau gouvernement pour lequel les résultats concrets sont attendus rapidement.

«Le défi à relever est majeur», confiait-elle lors de la cérémonie de passation de service, ce mercredi, avec son prédécesseur. Le secrétaire général du gouvernement, Sékou Kissi Camara a indiqué, à cette occasion, à l’attention de la nouvelle responsable des finances, qu’il est attendu d’elle de poursuivre dans la dynamique de la relance de l’économie nationale et de veiller au renforcement des relations avec les partenaires au développement.

Malado Kaba, 44 ans, prend les manettes d’une économie nationale profondément affectée par l’épidémie d’Ebola. Sa forte expérience professionnelle de 18 ans au sein des structures internationales en Europe, en Afrique ou encore aux Etats-Unis est pour elle un grand atout qu’elle veut mettre au profit de son pays.

Elle entend collaborer, dans l’exercice de ses fonctions, avec son homologue du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, pour redonner ensemble un nouvel élan à l’économie guinéenne.

La ministre Kaba fait partie des sept femmes qui ont fait leur entrée dans la nouvelle équipe gouvernementale, dirigée par le Premier ministre Mamady Youla et présentée le 4 janvier dernier par le chef de l’Etat. Ces femmes placées à des postes clés incarneraient une nouvelle génération de cadres guinéens hautement qualifiés et formés pour la plupart à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.