Un vaste gisement de gaz naturel découvert au Sénégal

Les autorités sénégalaises ont salué ce jeudi, la découverte d’un important gisement de gaz naturel, avec des réserves estimées à 450 milliards de mètres cubes, au large des côtes nord, à la frontière avec la Mauritanie.

«C’est la meilleure nouvelle qui puisse arriver à notre pays», a déclaré le ministre de l’Energie, Thierno Alassane Sall, sur la télévision publique. Le ministre estime que cette découverte donne à son pays «la capacité d’être indépendant d’un point de vue énergétique mais aussi de vendre (du gaz) au reste du monde.»

La société américaine Kosmos Energy qui détient les droits d’exploration d’hydrocarbures au Sénégal depuis 2014, a annoncé ce mercredi, la découverte du puits gazier au large de Saint-Louis, sur un gisement offshore à cheval sur la frontière avec la Mauritanie. Son PDG, Andrew Inglis, a expliqué au chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall que «le puits confirme la présence d’une ressource gazière de classe mondiale qui s’étend à la fois au Sénégal et à la Mauritanie.»

Macky Sall, n’a pas caché sa satisfaction devant ces indications. Sur son compte officiel twitter, il a fait remarquer que «l’exploitation prochaine de cette ressource ouvre de belles perspectives dans la mise en œuvre du PSE». Un avis partagé par plusieurs autres responsables sénégalais.

Cette découverte serait le plus important gisement de gaz naturel en Afrique de l’Ouest. Elle intervient, après celle annoncée en octobre 2014 par le groupe britannique Cairn Energy, portant sur la présence du pétrole au large des côtes de Sangomar, sur le littoral sud-ouest du Sénégal.

Le gouvernement de Dakar n’a pas encore annoncé un quelconque calendrier d’exploitation. L’heure est encore aux émotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.