Le français CEGID Group s’offre une filiale à Abidjan

La Compagnie européenne de gestion par l’informatique décentralisée (Cegid Group) vient d’ouvrir une filiale à Abidjan, en Côte d’Ivoire, destiné à servir de hub pour les activités du groupe français en Afrique subsaharienne.

Fondée par le français, Jean-Michel Aulas, CEGID Group a lancé officiellement sa filiale Cegid Afrique subsaharienne ce mardi 29 mars, en présence du ministre ivoirien de l’économie numérique et de la poste, Bruno Koné.

«Nous allons gérer nos 35 partenaires sur le continent à partir de la Côte d’Ivoire. Nous travaillons déjà avec les filiales de groupes français sur le continent comme Orange ou Gemalto au Nigeria», a expliqué le PDG de Cegid Group, Patrick Bertrand, présent à la cérémonie avec Jean Michel Aulas.

Patrick Bertrand a fait également part de deux axes de développement auxquels s’attèlera le groupe. «D’abord, la Fondation Cegid qui accompagnera financièrement les startups et les incubateurs. Et ensuite, Cegid Education qui a pour vocation d’offrir aux Universités et grandes écoles les logiciels de gestion comptable, fiscales et de ressources humaines», a-t-il déclaré.

Toujours d’après les indications du PDG de Cegid Group, celui-ci vise pour sa filiale ivoirienne «un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros pour la première année et de 10 millions d’euros dans 2 ans». Un vrai challenge, sachant que deux concurrents sont déjà sur le marché ivoirien, à savoir Microsoft et Oracle.

Interpellé sur les actes de terrorisme qui ont marqué l’actualité récemment en Afrique de l’ouest et en Côte d’ivoire, Jean-Michel Aulas a affirmé ne pas être effrayé par cette situation. «Les attentats terroristes ne doivent pas nous freiner dans notre élan d’investissement et de création de richesse partout dans le monde», a-t-il indiqué. La compagnie entend profiter de belles perspectives de développement économique qu’offre le continent africain et y apporter sa contribution.

Cegid Group, créé en 1983, dispose déjà des bureaux à Casablanca (Maroc), à Tunis (Tunisie) et à Dubaï (Emirats arabes unis). En 2015, il a réalisé un chiffre d’affaires de 282 millions d’Euro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.