Le FMI prévoit 5,3 % de croissance en 2016 au Mali

Le Fonds Monétaire International (FMI) a salué les réformes structurelles engagées par le Mali où le Fonds prévoit un taux de croissance de 5,3 %, pour l’année 2016.

Dans un communiqué rendu public mardi, l’institution internationale met en exergue la «forte performance de l’économie du Mali en 2015», avec une croissance du PIB de 6%, soutenue par une forte performance dans les secteurs de l’agriculture et des services et le faible taux d’une inflation maintenue à 1%.

Cette année, la croissance économique du PIB devrait atteindre +5,3%, d’après le FMI. Toutefois, le pays est sommé de surmonter un certain nombre de défis dont la situation sécuritaire qui s’avère fragile.

Le FMI a dressé ce bilan positif à l’issue de rencontres organisées à Washington du 04 au 19 avril entre des équipes du l’institution et une délégation malienne, conduite par le ministre de l’Économie et des Finances, Boubou Cissé.

Ces réunions ont eu lieu à l’occasion de la cinquième revue du programme économique et financier du gouvernement appuyé par le FMI dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC).

«La mise en œuvre du programme économique du gouvernement, appuyé par la FEC, est restée bonne et le Mali a atteint tous les objectifs quantitatifs, souvent avec de grandes marges. Les recettes fiscales ont augmenté de +1,75 % du PIB, dépassant de loin, l’objectif du programme et permettant une réduction du déficit public global à 1,8 % du PIB», souligne le communiqué.

Le Mali prévoit par ailleurs d’adopter une loi de finances rectificative, qui vise une augmentation des recettes fiscales de 0,75 % du PIB et un déficit budgétaire global de 4,25 % du PIB. Pour le FMI, qui salue l’initiative, «ce budget crée de l’espace pour des dépenses supplémentaires pour mettre en œuvre l’accord de paix de 2015, et intègre davantage d’investissement public et de dépenses de sécurité».

 

A propos de Bamako © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.