Le Premier ministre indien entame une tournée africaine

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, entame ce jeudi une tournée en Afrique, où il visitera quatre pays, avec l’objectif d’asseoir davantage l’influence économique de son pays dans ce continent.

Ce périple intervient moins d’un mois après celui du président indien, Pranab Mukherjee, qui l’avait conduit au Ghana, en Côte d’Ivoire et en Namibie. Narendra Modi se rendra, pour sa part, au Mozambique, en Afrique du Sud, en Tanzanie et au Kenya.

L’inde lorgne les ressources naturelles des pays africains et veut y tirer sa part comme le confirme les propos d’un haut responsable chargé des relations économiques au ministère indien des Affaires étrangères. «L’Afrique est un continent immense. Elle a un besoin énorme de soutien au développement et de construction d’infrastructures. Tout le monde peut y trouver sa place», avait-il déclaré.

C’est dans cette volonté de proposer les services de son pays que le Premier ministre rencontrera les autorités des pays à visiter, avec, à l’affiche, la signature de grands projets.

Plusieurs observateurs voient en ces tournées des responsables indiens un moyen de concurrencer la Chine qui est déjà bien implanté sur le marché africain. En 2015, la Chine a réalisé des échanges avec le continent ayant atteint une valeur de 200 milliards de dollars, tandis que le commerce entre l’Inde et le continent a totalisé, la même année, un volume d’un peu plus de 60 milliards de dollars.

L’an dernier, l’Inde a accueilli à New Delhi, une quarantaine de chefs d’Etat africains, dans le cadre du troisième Sommet Inde-Afrique, pour baliser le terrain à un partenariat plus dense. New Delhi compte aussi sur la présence de quelque 1,3 million de ses ressortissants dans le continent pour inciter ses entrepreneurs privés à s’investir en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.