La Côte d’Ivoire ambitionne de doubler sa production de pétrole à l’horizon 2020

Le directeur général de la compagnie publique ivoirienne d’hydrocarbures (Petroci) a fait savoir ce mercredi, que son pays compte doubler sa production de pétrole et de gaz d’ici à l’horizon 2020.

«Avec l’exploration actuelle, notre ambition est d’atteindre 200.000 BOE (barils équivalent pétrole) en 2020», a déclaré Ibrahima Diaby.

S’exprimant en marge d’une conférence sur l’énergie à Yamoussoukro, le patron de Petroci a précisé que pour parvenir à cet objectif, la Côte d’Ivoire s’emploiera à attirer des investissements étrangers dans l’exploration offshore dans le golfe de Guinée. «Aujourd’hui, nous avons environ 60 blocs. Nous en avons attribué une vingtaine», a-t-il ajouté.

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, assurant à elle seule 40% de la production mondiale, veut aussi désormais miser sur le pétrole et en faire une source de revenus conséquente.

A l’ouverture de la Conférence de Yamoussoukro qui se tenait sous le thème : «Quelle énergie pour une Côte d’Ivoire nouvelle ?», les autorités ont annoncé que la production de pétrole en Côte d’Ivoire s’est accrue de 40% en cinq ans.

Cette production a atteint au premier semestre de cette année 45.000 barils par jour contre 34.000 barils par jour en 2011. Les revenus du pétrole au cours de la période 2011-2015 ont atteint près de quatre milliards de dollars. Une enveloppe de 3,3 milliards de dollars d’investissements est prévue dans le secteur entre 2015 et 2020.

Le Premier ministre, Daniel Kablan Ducan est confiant, compte tenu du passé qui a été prometteur. «La révision du Code pétrolier et la mise en place des Contrats de partage de production (CPP) ont permis d’attirer de nouveaux investisseurs dans le secteur. Ces investisseurs ont profité d’un contexte favorable pour conclure 19 nouveaux contrats entre décembre 2011 et septembre 2014», a-t-il fait remarquer, précisant que son pays fera de l’exploitation du pétrole la deuxième mamelle de son économie, derrière son potentiel agricole.

 

A propos de Yamoussoukro © 2016 Agence Afrique

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.