La Zambie annule un concert d’une star congolaise

L’artiste congolais, Koffi Olomide, qui était programmé de se produire la semaine prochaine en Zambie, lors du salon de l’agriculture à Lusaka, a été interdit, dimanche 24 juillet, d’entrer dans le pays, suite à son expulsion du kenyan pour un incident intervenu vendredi.

«A la suite du regrettable incident au Kenya concernant Koffi Olomide, la Compagnie du salon agricole et commercial de Zambie a décidé d’annuler son concert», a déclaré, dimanche, dans un communiqué, le responsable de la Compagnie, Ben Shoko.

Au Kenya, le célèbre chanteur congolais aurait donné un «coup de pied» violent au bas ventre de l’une de ses danseuses, à l’aéroport de Nairobi  devant le regard des policiers. L’incident a fait le tour des réseaux sociaux le jour même, où il s’est produit, provoquant une vague de condamnations. Plusieurs organisations des droits de la femme ont qualifié ce comportement de «barbarie» indigne.

Pour justifier l’expulsion du chanteur, le gouvernement kényan a souligné que «ce genre de comportement n’est pas compatible» avec les valeurs du pays. Les excuses de Koffi Olomide qui a expliqué son geste par le fait qu’il voulait «empêcher quelqu’un de frapper» ses danseuses, n’étaient pas assez convaincantes pour les autorités de Nairobi.

L’avocat du chanteur a affirmé que son client a subi de «mauvais traitements» de la part de la police kényane et qu’il aurait été expulsé sans son passeport».

Rappelons qu’en août 2012, ce chanteur de rumba de soixante ans, très populaire en Afrique noire, avait été condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis, pour «coups et blessures volontaires» contre son producteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.