Mahmat réitère le soutien de l’Union africaine pour une force militaire des pays du Sahel

Le président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Mahmat, a réitéré ce mercredi à Nouakchott, le soutien de l’organisation panafricaine à l’initiative de mise en place d’une force militaire des pays du Sahel destinée à sécuriser la région.

Dans une déclaration à la presse, à la suite d’un tête-à-tête avec le chef d’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, le président de la Commission de l’UA a fait savoir que son organisation a déjà envoyé le dossier de cette initiative au Conseil de sécurité de l’ONU.

Mahmat qui est en tournée de travail dans les pays membres du G5 Sahel, a déjà réaffirmé le soutien de l’UA à la création d’une force militaire commune, notamment au Niger et au Tchad.

«Nous sommes en tournée dans les pays membres du G5 Sahel et les pays du bassin du Lac Tchad. C’est pour témoigner la solidarité de l’UA à ces pays qui, comme vous le savez, font face à des menaces terroristes», a-t-il déclaré à N’Djamena.

«Nous ne pouvons que nous féliciter» de «l’initiative de mettre en place une force conjointe du G5 Sahel pour lutter contre les groupes terroristes, les trafiquants de tous bords et la migration illégale », a-t-il ajouté, affirmant que «c’est une initiative qui a le soutien total de l’Union africaine, qui a déjà adopté le concept d’opération de cette force et qui l’a transmis au conseil de sécurité».

Outre les questions liées à la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, le projet de réforme au sein de l’UA est un des sujets également évoqués par Mahmat dans sa tournée sahélo-saharienne. Après la Mauritanie, le président de la commission de l’UA se rendra ensuite au Mali et au Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.