Le FMI prévoit pour le Togo un taux de croissance de 5% en 2017

Le taux de croissance au Togo devrait se situer autour de 5% en 2017, d’après le Fonds monétaire international (FMI) qui fait état de «perspectives économiques encourageantes» dans ce pays.

La déclaration a été faite mardi 13 juin par Dominique Desruelle, le directeur adjoint du Département Afrique du Fonds monétaire international (FMI), à l’issue d’un entretien avec le président togolais Faure Gnassingbé.

Ce taux était de 5,3% en 2015 et de 5% en 2016, une baisse expliquée, entre autres, par la contraction des investissements publics.

Dans ce contexte, le Togo a conclu avec le FMI, un accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit. Lomé recevra au total un appui de 241,5 millions de dollars, dont 34,5 millions ont été décaissés récemment. En contrepartie, le gouvernement togolais s’engage à mettre en place des politiques fortes , visant à la fois l’assainissement des finances publiques et la concentration des efforts sur les dépenses prioritaires.

La structure productive du Togo repose principalement sur l’agriculture. Le secteur agricole bénéficie d’énormes investissements de la part de l’Etat (le chef de l’Etat tient lui-même au développement et à la modernisation du secteur), mais aussi des partenaires au développement, surtout en milieu rural.

Le pays dispose encore de 3.400.000 hectares de terres arables non utilisées, sachant que l’économie togolaise est faiblement soutenue par le secteur industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.