Rabat et Paris ont une politique commune à conduire en Afrique de l’avis du président français

Le président français, Emmanuel Macron, a affirmé mercredi au cours d’une conférence de presse à Rabat, que le Maroc et la France ont une politique commune à conduire en Afrique, tout en reconnaissant le rôle «croissant» joué par le Maroc dans ce continent.

«Cette politique consistera à développer, avec l’aide des entrepreneurs privés et du monde éducatif et culturel, un modèle visant à repenser une relation équilibrée en Afrique en s’appuyant sur la société civile», a affirmé le nouveau locataire de l’Elysée qui a choisi le Maroc pour son premier déplacement officiel au Maghreb.

Le chef de l’État français qui vient d’effectuer les 14 et 5 juin une visite de travail et d’amitié au Maroc, sur invitation personnelle du Roi Mohammed VI, s’est félicité devant la presse nationale et internationale, du retour du Maroc dans l’Union africaine et son adhésion prochainement au sein de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), se déclarant convaincu que Rabat apportera beaucoup en matière de développement et de croissance en Afrique.

Macron a précisé avoir abordé lors de son entretien avec Mohammed VI, un maximum de sujets d’intérêt mutuel, qu’il s’agisse des questions bilatérales ou de sujets à caractère régional ou international.

Concernant les relations bilatérales, le chef de l’Etat français a réaffirmé «la volonté de la France d’accompagner, autant qu’elle le peut, les réformes ambitieuses du Maroc qui sont aujourd’hui menées par le roi», dont la modernisation des institutions, l’émergence économique, ou encore le développement social et territorial. Les projets économiques mixtes maroco-français ont été également évoqués.

Au chapitre des questions régionales, les deux chefs d’Etat ont discuté sur les voies et moyens à trouver pour mettre un terme au conflit libyen, stabiliser la région du golfe et combattre le terrorisme. Rabat et Paris partagent les mêmes visions autour de ces deux crises, a assuré le président Macron.

Le président Emmanuel Macron qui était accompagné de son épouse Brigitte et ses proches collaborateurs, a quitté le Maroc ce jeudi en fin de matinée, «très touché par la marque d’amitié» que lui a témoignée le Roi Mohammed VI, à l’occasion de sa première visite officielle dans le Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.