Mauritanie : La «SNIM» compte produire 12,3 millions tonnes de fer en 2019

Pour n’avoir pas atteint les objectifs fixés pour l’exercice 2018, la Société nationale industrielle et minière (SNIM) de Mauritanie ne désarme pas et entend porter sa production à 12,3 millions tonnes de fer au courant de cette 2019, a annoncé son administrateur directeur général, Hassena Ould Ely qui vient de dérouler la feuille de route de la société pour l’année 2019.

«La société n’a pas pu atteindre l’objectif de 2018 où la production a atteint 11,09 millions de brut, contre un objectif de 12 millions, soit un déficit de 8%», a déclaré Ould Ely, devant le collège des délégués du personnel.

Une contre-performance que le DG de la SNIM impute au déficit de production enregistrée à l’usine Guel El Ghain N°2. L’entité n’a offert qu’un million de tonnes de fer contre 4 millions fixés initialement.

Après avoir informé ses interlocuteurs sur la situation financière de l’entreprise, Hassena Ould Ely a reconnu les difficultés que traverse la SNIM, exhortant la direction et le personnel à conjuguer leurs efforts pour aider l’entreprise à surmonter ces difficultés.

Fort de ses expériences à la direction de la compagnie aérienne nationale Mauritanie Airlines (MAI) et de la Société Mauritanienne de Gaz (SOMAGAZ), Hassena croit fermement qu’il peut aider la SNIM à sortir du gouffre.

Rappelons que la Société nationale industrielle et minière (SNIM) de Mauritanie, est la plus grande compagnie parapublique du pays qui ambitionne d’atteindre 12 millions de tonnes de minerais de fer par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.