Abidjan, capitale de l’inclusion financière

La 7ème table ronde des leaders de l’Initiative africaine des politiques d’inclusion financière (AfPI) s’ouvre ce jeudi 28 février à Abidjan en Côte d’Ivoire. Des dirigeants de banques centrales, d’organismes de réglementation financière du continent, d’universitaires et d’acteurs du système financier venus d’une trentaine de pays d’Afrique et du monde, sont dans la capitale économique ivoirienne pour « Repenser l’inclusion financière » en Afrique.

Les sujets qui seront abordés auront trait à l’inclusion financière des femmes et des jeunes filles, aux services financiers  numériques, au financement des PME, aux technologies financières pour l’inclusion financière et au changement climatique.

Cette table ronde des décideurs de l’AfPI va approuver, entre autres, le plan des réformes visant la levée des obstacles aux transferts de fonds transfrontaliers innovants et à l’inter-opérationnalité des services financiers numériques dans la région Afrique.

Les discussions porteront également sur le dialogue entre les fournisseurs de services financiers opérant à l’échelle mondiale pour l’élaboration d’une feuille de route d’une part, et d’autre part sur les conclusions préliminaires du réseau de l’Alliance pour l’inclusion financière (AFI), en matière d’inclusion financière verte.

Notons que demain vendredi, une Conférence internationale de haut niveau va rassembler toujours dans la capitale économique ivoirienne des acteurs de l’inclusion financière sur le continent.Cette conférence aura pour thème « Dialogue public-privé : formation sur les approches pour améliorer l’inclusion financière à travers les services financiers numériques ».

Il est à souligner que ces deux événements économiques majeurs pour l’Afrique sontco-organisés par l’Agence de promotion de l’inclusion financière (APIF), la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et l’AFI.

Parlant de l’AFI, cette Alliance a procédé ce mercredi 27 février 2019 à l’ouverture de son Bureau régional Afrique et Moyen-Orient, à Abidjan, conformément à l’accord de siège signé avec l’état ivoirien. Pour le Directeur exécutif de l’AFI, Alfred Hannig, la prochaine étape pour l’Institution qu’il dirige, consiste à décentraliser davantage ses opérations et à se rapprocher de ses membres africains.

L’Alliance pour l’Inclusion Financière est un réseau de plus de 100 institutions de réglementation de l’inclusion financière, présente dans plus de 90 pays, en développement et émergents dans le monde, couvrant jusqu’à 85% des non-bancarisés de la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.