L’Algérie, en quête de plus d’organismes de certification

Pour mieux mettre en exécution sa stratégie d’augmenter ses exportations, l’Algérie doit disposer de plus d’organismes certificateurs, a déclaré Noureddine Boudissa, directeur général d’Algerac, l’organisme algérien d’accréditation.

Boudissa fait noter que son pays ne compte actuellement que sept organismes certificateurs (organismes d’évaluation de la conformité, d’inspection…), ce qu’il considère comme insuffisant «pour pouvoir mieux répondre aux besoins des opérateurs économiques en matière de normes, de qualité, de services d’accréditation et d’exportation».

«Dans les pays où l’économie est bien structurée, les organismes certificateurs couvrent un large spectre d’activités, or, poursuit-il, les sept organismes (dont dispose l’Algérie) ne couvrent pas assez ou pas encore les secteurs les plus porteurs en matière d’exportation, l’agroalimentaire en tête».

«Tant que le pays ne dispose pas d’un système de certification dans l’agroalimentaire et dans d’autres secteurs également, l’on n’ira pas plus loin dans l’effort d’exportation», a dit en substance Noureddine Boudissa.

Le marché au sens large a néanmoins commencé progressivement à se réformer et à adopter des pratiques en matière de normes et de qualité, mais le processus est encore lent, a-t-il ajouté.

A son avis, il s’agit « d’une faille importante de la stratégie d’exportation, dont le but est d’accélérer la diversification économique tant nécessaire pour se défaire de la dépendance des hydrocarbures et de créer une réelle industrie tournée vers l’exportation».

«Sur le papier, il est simple de dire que l’on doit augmenter la qualité des produits, en renforçant le dispositif d’appui dans le domaine de la gestion de la qualité et du contrôle de la conformité», mais sur le plan pratique, il faut plus d’organisme, à même de certifier la qualité et répondre aux attentes des consommateurs selon des normes plus rigoureuses, en concordance avec les exigences internationales, a expliqué le directeur d’Algerac.

Notons qu’un organisme certificateur est un établissement qui délivre les certifications dont il est responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.